Le coût moyen des obsèques représente une somme importante pour beaucoup. Sans précaution de la part du défunt, les charges sont souvent entièrement assumées par les proches. Heureusement, des contrats spécifiques existent pour anticiper un décès sur le plan financier. Grâce à leurs garanties, ces derniers permettent de faire face avec sérénité à ce moment difficile.

 

Encore considérée comme tabou, la question de ses propres obsèques est pourtant préoccupante pour une majorité de français. Organiser ou financer à l’avance ses propres obsèques est même devenu une démarche bien ancrée dans les mœurs. En 2014, 3,8 millions* de français étaient détenteurs d’un contrat de prévoyance obsèques. 

 

Des frais d’obsèques importants

Il faut compter plusieurs milliers d’euros pour assurer des obsèques. Cette somme comprend les frais de pompes funèbres (cercueil, inhumation ou crémation, porteurs et véhicule) ainsi que des formalités comme les frais de culte ou encore les frais de conservation. En fonction des souhaits du défunt (enterrement dans un lieu précis, pose d’une stèle funéraire, etc.), la facture peut encore monter de quelques milliers d’euros supplémentaires.

 

La loi indique que les frais d’obsèques sont assimilables à une dette alimentaire. Ainsi, c’est aux descendants et ascendants du défunt (même s’ils ont renoncé à leur succession) d’assumer financièrement les funérailles.

 

Afin d’épargner à ses proches le poids financier représenté par ses obsèques, il est possible de souscrire à différentes solutions d’épargne proposées par les banques et assurances. Ces dernières se divisent en deux catégories : les contrats de financement et les contrats de prestation.

 

Les contrats de financement des obsèques

Les contrats de financement représentent 75%** des souscriptions en matière de prévoyance obsèques. Comme leur nom l’indique, ils permettent d’anticiper le financement de ses obsèques. En cas de décès, ils garantissent à l’assuré le versement immédiat d’un capital décès à un bénéficiaire préalablement désigné. Depuis la loi du 26 juillet 2013, ce dernier à l’obligation d’utiliser la somme qui lui est remise pour financer les funérailles du défunt.

 

Il arrive que le capital décès soit supérieur au frais des obsèques. Le cas échéant, la somme restante est versée au bénéficiaire désigné par le contrat.

 

Des garanties supplémentaires d’assistance peuvent être ajoutées au contrat initial. Celles-ci couvrent par exemple le transport de la famille, ou encore le rapatriement du corps.

 

Les contrats de prestation obsèques

En plus de couvrir le financement des obsèques, les contrats de prestations incluent également leur organisation. Ce type de contrat permet donc de faire respecter les dernières volontés du souscripteur et décharge ainsi les proches de nombreuses formalités.

 

Il s’agit en fait d’un double contrat, composé d’un contrat d’assurance destiné au financement des obsèques, ainsi que d’un contrat de prestations funéraires, pris en charge par un opérateur funéraire.

 

Pour protéger le souscripteur, la loi oblige l’opérateur funéraire à détailler clairement ses produits et prestations, ainsi qu’à indiquer les biens et services funéraires non couverts par le contrat.

 

Comme dans le cas du contrat de financement, si la somme du capital et des intérêts produits est supérieure aux frais d’obsèques, le surplus revient au bénéficiaire désigné par le contrat.

 

En préparant par anticipation vos obsèques :

  • Vous vous assurez que le financement de vos obsèques ne mettra pas votre famille en difficulté
  • Vous garantissez à vos proches le bon déroulement de vos funérailles le moment venu en leur épargnant les difficultés logistiques
  • Vous êtes certain que vos dernières volontés seront respectées.

 

* Chiffre avancé par FFSA : http://www.ffsa.fr/

** http://www.ffsa.fr/sites/jcms/p1_649641/fr/les-contrats-dassurance-obseques-a-fin-juin-2011?cc=fn_7353

 

 

A lire aussi sur le blog :

 

A lire également sur le site :