La diversification est l’un des principes de base dans la construction d’un patrimoine. Immobilier, actions, obligations, livrets d’épargne … la palette est large et les propositions nombreuses.

 

Et pour nous en tenir au seul domaine des actions, il y a plusieurs façons d’aborder les choses, et donc plusieurs façons d’investir.

 

 

Quelles sont les principales caractéristiques d’un placement en actions ?

Rappelons tout d’abord que les actions des sociétés cotées sont des produits volatils, qui présentent donc un risque en capital réel ; mais qui en contrepartie offrent des perspectives de plus-values significatives.

 

De plus, les fonds euros des contrats d’assurance-vie tout comme les livrets d’épargne délivrant des rendements en constante diminution, l’investissement en actions devient comparativement de plus en plus attractif.

 

Il est, par ailleurs, fortement recommandé d’investir via un produit collectif : sicav, unités de compte dans les contrats d’assurance-vie…

 

Les fonds actions, pour la plupart, se positionnement sur un marché particulier, et ils ont alors pour objectif de faire mieux que l’indice de ce marché. Par exemple, l’indice CAC 40 pour le marché français, l’Eurostoxx 50 pour la zone euros, le Dow Jones aux Etats-Unis, le Nikkei 225 au Japon ou le Msci World pour la moyenne des marchés mondiaux.

 

Beaucoup plus rares sont les fonds thématiques. Ces fonds choisissent un thème d’investissement bien particulier, qui leur semble pouvoir être créateur de valeur dans la durée ; et ont alors pour objectif d’y sélectionner en permanence les titres les plus porteurs.

 

Parmi ceux-ci, la thématique de l’eau.

 

 

Pourquoi investir dans le secteur de l’eau ?

Ecartons tout d’abord une idée reçue. Notre planète, la terre, n’est une planète bleue qu’en apparence. Seules 0.25% * des ressources en eau de la planète sont utilisables directement !

Tout le reste, 99.75% tout de même, c’est soit de l’eau salée, soit de la glace, de la neige ou de l’eau polluée !

 

Par ailleurs la consommation d’eau par l’homme a été multipliée par 9 depuis 1900. Cette consommation va continuer à croître à un rythme très soutenu pour au-moins 2 raisons très fortes :

  • parce que la population mondiale, comme chacun le sait, augmente toujours à un rythme rapide
  • parce que le mode de vie moderne accroît significativement la consommation d’eau de chacun. Plus le niveau de vie augmente, plus la demande d’eau/personne augmente (et ceci dans des proportions très importantes).

 

L’eau apparaît ainsi d’ores et déjà comme une ressource rare, qui le sera de plus en plus, où la pénurie est déjà présente dans certaines parties du globe, en Afrique par exemple.

 

Investir dans le secteur de l’eau, c’est donc investir dans un marché estimé à 600 milliards de $, structurellement en croissance de 4 à 6% par an. **

 

C’est un secteur qui nécessite une vision mondiale puisque, si les belles entreprises sont prioritairement domiciliées en Amérique du Nord et en Europe, on en trouve aussi en Asie développée et dans les pays émergents.

 

Par ailleurs, « la chaîne de valeur de l’eau » implique beaucoup de métiers et de technologies différentes. 

 

 

Que peut-on attendre d’un investissement dans le secteur de l’eau ?

Pour y investir, il faut y croire !

 

C’est-à-dire être convaincu par les quelques arguments développés ci-dessus. Il faut également avoir une démarche de long terme et accepter une certaine volatilité, propre à tout placement en actions.

 

Par contre, l’investisseur convaincu par la pertinence du secteur, et patient, peut espérer une performance significative et avec une moindre volatilité que la moyenne … S’il ne s’agit pas bien sûr d’y consacrer une part importante de son patrimoine, c’est en tout cas une idée de diversification à considérer.

 

 

* Source Unesco 2002

** Source Pictet 2016

 

 

A lire aussi sur le blog :

 

A lire également sur le site internet :