Près de la moitié des jeunes (18-34 ans) déclarent épargner pour leur retraite. Grâce à quels produits ? Selon quelle(s) stratégie(s) ? Le point avec les conclusions d’une étude publiée par Le Cercle de l’Epargne[1].

 

En raison de la modestie de leurs revenus, les jeunes épargnent moins que leurs ainés. En conséquence, en matière de placement, une partie d’entre eux privilégie les produits à fort rendement et a tendance à prendre des risques. Ce trait de caractère ne fait pas exception lorsqu’il s’agit de mettre de l’argent de côté pour la retraite.

 

Entre 18 et 24 ans, 45% des jeunes déclarent épargner pour leur retraite. Ce taux grimpe à 50% pour les jeunes actifs (25 à 34 ans). A titre de comparaison, la moyenne nationale se situe à 57%.

 

L’assurance vie et les actions privilégiées par les plus jeunes  

Le placement préféré des plus jeunes est l’assurance vie. Il est jugé intéressant par 55% des 18-25 ans, ce qui est comparable à la moyenne nationale. 

 

Les jeunes se démarquent néanmoins du reste de la population concernant leur avis sur les actions. En seconde position dans l’ordre de leurs préférences, ces dernières sont plébiscitées par 48% d’entre eux (contre seulement 36% des français).

 

Les jeunes actifs sont moins enthousiastes, notamment car ils doivent faire face à des dépenses plus importantes (loyer, éventuels emprunts, enfants). En conséquence, ils ne sont que 47% à recommander l’assurance vie et seulement 25% jugent les placements en actions intéressants.

 

Rendement versus sécurité 

Que recherchent les jeunes dans un placement ? Encore une fois, les choix varient en fonction de l’âge.

 

Les 18-25 ans, comme le prouvent les chiffres précédents, se distinguent nettement par leurrecherche du rendement : c’est l’objectif premier avant la sécurité et la liquidité pour 37% d’entre eux.

 

Chez les jeunes actifs, c’est la sécurité qui l’emporte haut la main, en étant prioritaire pour 44% de cette tranche d’âge. Le rendement arrive néanmoins en seconde position avec 29% d’adhésion (contre 27% pour la moyenne des français). 

 


[1] Les jeunes face à l’épargne et à la retraite, août 2015

 

 

A lire aussi sur le blog :

 

A lire également sur le site :