En 2011, pour mettre leurs économies à l’abri des turbulences de marché, bon nombre d’épargnants se sont rués sur l’épargne de trésorerie (le Livret A en premier lieu, avec 17 milliards d’euros de collecte). Mais ce phénomène n’est pas seulement motivé par un contexte économique et financier incertain. Il s’agit aussi d’un véritable acte de gestion de patrimoine… pour peu qu’il s’inscrive dans une stratégie bien définie !

 

Pour bâtir, développer ou restructurer votre patrimoine, assurer la sécurité financière de votre famille ou optimiser votre fiscalité, les solutions avancées seront naturellement multiples. Mais elles devront également être composées de réponses pertinentes en terme de rémunération de trésorerie.

 

Quelle importance pour l’épargne de précaution dans une stratégie patrimoniale ?

Une gestion de patrimoine efficace nécessite toujours de disposer de solutions financières basiques parmi toutes celles retenues pour répondre à vos préoccupations et objectifs patrimoniaux.

 

En fonction de votre profil et de votre relation au risque combinée avec une recherche de rendement, la composition de votre portefeuille se définit souvent en terme de répartition / proportion des placements, allant de solutions « sans risque » à des choix plus « offensifs ».

 

Les livrets et comptes d’épargne bancaires représentent la partie « sans risque » d’un portefeuille. Tout bon conseil en gestion de patrimoine se doit donc de préconiser l’intégration de ces solutions d’épargne de précaution au sein de votre portefeuille de placements.

 

Comment choisir la solution la plus adaptée pour rémunérer sa trésorerie ?

La proposition de solutions d’épargne de précaution doit faire partie intégrante du bilan et des suggestions patrimoniales faites par votre conseiller dans le cadre d’une approche patrimoniale globale.

 

Car il existe, même en matière d’épargne sans risque, une multitude de solutions disposant d’atouts différents et impliquant donc un conseil adapté aux objectifs recherchés et au diagnostic établi :

  • Certaines solutions d’épargne, telles que les livrets réglementés, ont l’avantage d’être garantis par l’Etat. Mais en contrepartie, leurs détentions et leurs plafonds de dépôt sont limités.
  • La souscription de SICAV monétaires ou de comptes à terme peut aussi s’avérer intéressante. Mais il faudra vérifier si le taux de rendement et les contraintes de durée de placement à respecter sont en adéquation avec vos objectifs.
  • Il existe également de plus en plus de solutions d’épargne qualifiées de « super-livrets ». Sous l’effet d’offres promotionnelles, ces placements proposent un taux d’intérêt très attractif sur une courte période (quelques mois en général). Là encore, ces solutions sont à considérer, en ayant à l’esprit qu’à l’issue de la période de promotion… la rémunération se fera à un taux moindre !
  • Enfin, nous voyons émerger de plus en plus de comptes rémunérés à taux progressif. En plus des avantages d’un livret (disponible et sans risque), ces comptent bénéficient de 2 avantages non négligeables :
  1. le taux est garanti à l’avance sur plusieurs années et ne subira donc pas d’éventuel contrecoups financiers,
  2. le taux augmente chaque année et ce, quel que soit l’état du marché.

 

Ce type d’épargne est tout à fait approprié à certaines situations patrimoniales :  votre conseiller pourra, à l’issue de son diagnostic sur votre situation patrimoniale, vérifier la pertinence d’en ouvrir ou d’en alimenter un.

 

Bien entendu, l’épargne de trésorerie ne peut constituer une  réponse unique à vos objectifs patrimoniaux. Mais disposer d’une épargne de précaution est nécessaire pour rémunérer sans risque votre capacité d’épargne court terme ou les fruits d’une transaction dans une logique de transition.

 

Dans le cadre de votre stratégie patrimoniale globale, il vous faut donc choisir une solution d’épargne de précaution adaptée à vos besoins (en terme de performance et de fonctionnement). En fonction de votre situation (personnelle, professionnelle, budgétaire et fiscale) et de vos préoccupations patrimoniales, un diagnostic et des suggestions intégrant diverses solutions en matière de placement, d’investissement ou de protection vous sera proposé par votre conseiller en gestion de patrimoine. 

 

 

A lire aussi sur le blog :

 

A lire également sur le site internet :