Que faire pour rentabiliser le rendement de votre contrat d’assurance-vie sans abandonner le fonds en euros ? La solution est de diversifier et de réorienter une partie de votre épargne… 

 

Votre contrat d’assurance-vie est très ancien ? Il y a de fortes chances que ce soit un contrat « monosupport euros ». Ceci ne posait pas de problème particulier tant que le rendement du fonds en euros se situait à des niveaux satisfaisants. Ce n’est plus le cas maintenant ; d’année en année ce rendement s’est effrité : 3% en moyenne en 2011 (soit 0.4% de moins par rapport à 2010), ce à quoi il faut retrancher tous les ans  les prélèvements sociaux (dorénavant 15.5%), … sans oublier l’inflation …  Alors que faire ?

 

Diversifier votre épargne

Pas question bien sûr d’abandonner totalement le fonds en euros. Par contre, réorienter une partie de son épargne semble la solution. C’est à dire en fait appliquer le principe de base de tout investisseur avisé : la diversification.

 

Faut-il racheter tout ou partie de l’épargne constituée sur le contrat monosupport euros, et ouvrir un contrat multisupports, qui offre par définition un choix de supports d’investissement ? Une telle opération ferait perdre les avantages fiscaux liés à l’antériorité du contrat monosupport.

Le législateur nous propose une solution alternative tout à fait avantageuse : l’amendement « Fourgous ».

 

Cet  amendement, qui a été intégré dans la loi du 26 juillet 2005 sur la confiance et la modernisation de l’économie, permet au détenteur d’un contrat d’assurance-vie monosupport qui transfère la totalité de son épargne sur un contrat multisupports de conserver l’antériorité fiscale. Cette opération se fera nécessairement chez le même assureur. Condition : affecter 20% minimum de la somme totale à des supports de type actions.

 

Les avantages du transfert Fourgous

  • fiscalement : garder l’antériorité fiscale, et donc profiter d’une fiscalité sur les produits plus intéressante en cas de retrait ou rachat, est très intéressant au niveau des revenus (puisque la ponction fiscale est particulièrement faible à partir de 8 ans d’ancienneté du contrat).
    C’est également très positif dans un but de transmission de patrimoine si vous avez plus de 70 ans aujourd’hui, et que le contrat monosupport euros a été ouvert avant l’âge de 70 ans,
  • financièrement : on l’a vu, le fonds en euros ne permet plus dorénavant de faire réellement fructifier son épargne. Il faut, parfois, pour cela accepter une certaine part de risque. Ce qui en vaut la peine si on a du temps devant soi, et en fonction de son profil d’investisseur.
    Par ailleurs, il existe des supports accessibles dans les contrats d’assurance-vie, qui peuvent être éligibles au transfert Fourgous et qui présentent un profil rendement/risque tout à fait intéressant … Pensons notamment aux fonds flexibles, ou à certains produits structurés*

 

* L’assureur ne s’engage que sur  le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur. La valeur des unités de compte n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse comme à la baisse dépendant en particuliers de l’évolution des marchés financiers.

 

A lire aussi sur le blog :

 

A lire également sur le site internet :